Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 28, 2010 Les foules et la démocratie > Le futurisme et l’esthétique de la foule

Le futurisme et l’esthétique de la foule

samedi 26 septembre 2015

Salaris (Claudia)

Le Manifeste du futurisme (1909) de F.T. Marinetti proclame : « Nous chanterons les grandes foules agitées par le travail, le plaisir ou la révolte . » L’art futuriste inclut donc dès le départ l’esthétique de la foule. Lié à la société du grand nombre, le futurisme met l’accent sur le monde des machines, sur les tensions révolutionnaires qui agitent les masses dans les métropoles modernes, sur les courants d’idées nouveaux et les grandes découvertes scientifiques qui ont transformé la sensibilité et la mentalité de l’homme du xxe siècle.

Futurism and the aesthetics of the crowd.
The F.T. Marienetti’s Futurist Manifesto (1909) proclaims : “We will sing of the great crowds agitated by work, pleasure and revolt.” So, from the very beginning, futurist art includes crowd’s aesthetic. Linked to the society, Futurism is about the machines’ world, revolutionary tensions that agitate the masses in modern cities, new trends and great scientific discoveries which transformed the sensitivity and men’s mentality of the twentieth century.


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 28, 2010 : Les foules et la démocratie, p. 59-82.
Auteur(s) : Salaris (Claudia)
Titre : Le futurisme et l’esthétique de la foule
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article174

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?