Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 32, 2014 Sorel méconnu > Penser à l’épreuve des conflits

Penser à l’épreuve des conflits

lundi 21 septembre 2015

Georges Sorel ­ingénieur hydraulique à Perpignan

INGOLD (Alice)

Résumé

Cet article apporte des éléments inédits d’archives sur les années d’ingénieur de Sorel, lorsqu’il est la tête du Service hydraulique des Pyrénées-Orientales (1880-1892). C’est précisément à ce poste, qui le place au cœur de conflits de compétences entre administration et justice, que Sorel articule une série de questions cruciales sur le droit : sa place à côté d’autres formes de régulation sociale, la pluralité de ses sources et la vocation politique du droit privé. Sorel mêle une critique de la politique hydraulique à une analyse des nouvelles formes d’intervention – administrative et réglementaire – de l’État. Il dénonce les idéologies qui soutiennent cette politique : le scientisme et la « fraternité » née de l’idéalisme de 1848. Sa défense de la mission du droit privé comme rempart à « l’arbitraire administratif » repose sur une analyse économique. On ne prend pleinement la mesure de son œuvre écrite qu’en la rapportant à cette expérience de vie durant laquelle Sorel a été un acteur de premier plan dans des conflits aux enjeux économiques et politiques énormes.

Abstract

Thinking through conflicts : Georges Sorel’s work as a hydraulic engineer in Perpignan.

This article draws on recently uncovered archives documenting the years when Sorel worked as an engineer, namely as head of the Hydraulic Service for the East-Pyrenees (1880-1892). Occupying that position enabled him to witness conflicts between the domains of administration and justice, which led him to articulate a series of crucial law-oriented questions : how does law relate to other forms of social regulation, what were the types of sources one could draw from, and what were the political implications of resorting to private law ? Criticizing French hydraulics policy allowed him to analyze the new forms of state intervention – administrative and regulatory. He denounced ideologies which supported that type of policing – scientism and the “fraternity” born of the idealism of 1848. According to him, the mission of private law was to work against “arbitrary administrative action”, an idea he defended using an economics-based outlook. Sorel was a primary stakeholder in some of the major economic and political conflicts of his time. It is only after considering his life experience that one can really appreciate his written work.


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 32, 2014 : , p. 11-52.
Auteur(s) : INGOLD (Alice)
Titre : Penser à l’épreuve des conflits : Georges Sorel ­ingénieur hydraulique à Perpignan
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article44
(consulté le 21-09-2015)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?