Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 33, 2015 De Dreyfus à Verdun. Penser l’horizon militaire (1906-1916) > Anne RASMUSSEN, Préserver le capital humain

Anne RASMUSSEN, Préserver le capital humain

Une doctrine hygiéniste pour préparer la guerre démocratique ?

lundi 26 décembre 2016

Résumé
Cet article aborde la contribution médicale et sanitaire à l’édifice théorique de la pensée militaire française dans la décennie qui précède la Grande Guerre. Deux préoccupations majeures orientent alors la réflexion des hygiénistes militaires : la sélection médicale des hommes dans le système de conscription universelle parachevé par la loi de 1905 et l’organisation de la chaîne de soins dans la guerre moderne selon les enseignements médicaux du conflit russo-japonais. À l’épreuve de l’entrée en guerre de 1914, le « désastre sanitaire » des premiers mois paraît mettre profondément en cause le cadre doctrinal de la pensée hygiéniste. Celle-ci s’inscrit toutefois dans un continuum de plus longue durée, fondé sur la préservation du « capital humain » de la nation armée, dont les fondamentaux président aux réorientations de 1915-1916, au-delà de la rupture de 1914.
Abstract
Preserving human capital : A hygienist doctrine to prepare a democratic war ?
This paper focuses on the medical and sanitary contribution to the theoretical frame of French military thought during the decade before World War I. Two major issues are then debated among the military medical planning experts. On the one hand, the medical process of selecting soldiers in the universal conscription system according to the law adopted in 1905. On the other hand, the organisation of health services in modern warfare as teached by lessons of the Russo-Japanese conflict. In 1914, the first months of the war resulted in a famous “health disaster” and the medical dogma of military hygiene appeared strongly challenged. Nevertheless, this breaking off of the hygienist thought has to be understood in the long-term preparation of the military tool. In that way, the sanitary shift of 1915-1916 was operated in line with the idea of preserving the human capital, an idea forged by the health ideal of the nation under arms which had underlain the view of military hygiene since the beginning of the 20th century.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?