Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 33, 2015 De Dreyfus à Verdun. Penser l’horizon militaire (1906-1916) > Olivier COSSON, Fortification temporaire ou permanente ?

Olivier COSSON, Fortification temporaire ou permanente ?

Le génie militaire français de la guerre moderne à la guerre de tranchée (1906-1916)

lundi 26 décembre 2016

Résumé
La guerre de tranchée qui s’impose en 1914 et 1915 sur tous les fronts européens est une réalité qui a marqué l’imaginaire contemporain. Faisant du génie militaire un outil pour saisir les représentations du champ de bataille avant et après le basculement dans la guerre, cet article porte, d’une part, sur l’anticipation militaire dans les années 1900 et, d’autre part, sur la genèse du front retranché français entre 1914 et la bataille de Verdun (1916). L’auteur avance que les conceptions anciennes de fortification temporaire et de fortification permanente sont éclairantes pour saisir la construction du champ de bataille de la Grande Guerre. Les divergences entre le génie et d’autres armes concernant le champ de bataille futur avant 1914 permettent d’ouvrir des pistes sur « l’offensive à outrance » et de trouver les origines de processus propres à la Grande Guerre comme la spécialisation des tâches militaires.
Abstract
Field Fortress ? French military engineers from modern war anticipation to trench warfare specializations (1906-1916).
The trench warfare appearing on all European fronts in 1914 and 1915 is a striking reality for the contemporary imagination. Making of the French Military Engineers Corp a tool to investigate the battlefield representations before and after the outbreak of the war, this article focuses on the military war anticipation of the early 1900’s and on the genesis of the french entrenched front between 1914 and the battle of Verdun (1916). The author argues that the structuring conceptions of temporary fortification and permanent fortification are enlightening on the intellectual construction of the Great War battlefields. The sometimes divergent anticipation of french military engineers sketches new paces on the “offensive to excess” period and shed light on long term evolutions through 1914, notably the specialization of military tasks.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?