Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 33, 2015 De Dreyfus à Verdun. Penser l’horizon militaire (1906-1916) > Odile ROYNETTE, L’impossible émergence d’une culture de la confiance dans (...)

Odile ROYNETTE, L’impossible émergence d’une culture de la confiance dans l’armée française avant 1914

lundi 26 décembre 2016

Résumé
Entre le début du xxe siècle et le déclenchement de la Première Guerre mondiale s’ouvrit au sein de l’armée française un espace de réflexion qui visait à transformer le modèle disciplinaire en vigueur dans les régiments depuis l’Ancien Régime. C’est autour de la question de la réforme du service intérieur – cet ensemble de règles qui organisaient la vie quotidienne en temps de paix – qu’il est possible d’observer, dès 1901, les tentatives de promotion d’une conception moderne de l’autorité fondée sur l’initiative et la confiance. Imposé en mai 1910 en dépit d’une âpre résistance aux plus hauts niveaux de la hiérarchie militaire, le nouveau règlement synthétisait cet « esprit nouveau » d’essence républicaine. Il fut systématiquement dénaturé jusqu’à la veille de la Grande Guerre car jugé trop dangereux dans une institution alors marquée par un retour en force de l’autoritarisme.
Abstract
The impossible emergence of a culture of confidence in the French army before 1914.
Between the beginning of the Twentieth Century and the outbreak of the First World War, appeared a reflexion on the transformation of the French disciplinary model predominant since the pre-Revolutionary period. It is possible to observe how, from 1901, a new interior regulation – a set of rules organizing daily life inside regiments – became a key question for those who tried to promote a modern approach of authority based on initiative and confidence. In spite of fierce resistances at the highest levels of Command, the new regulation promulgated in May 1910 appeared in accordance with the “esprit nouveau” of Republican essence. Therefore it was systematically misrepresented until the eve of the Great War, as it was regarded as too dangerous in an institution sweeped by a strong comeback of authoritarianism.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?