Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 27, 2009 Pensée coloniale 1900 > Le moment « impérial » de l’histoire des sciences sociales (1880-1910)

Le moment « impérial » de l’histoire des sciences sociales (1880-1910)

samedi 26 septembre 2015

SINGARAVELOU (Pierre)

Résumé

Les années 1880-1910, où culminent conjointement le scientisme et l’expansion coloniale, correspondent au moment de l’institutionnalisation des savoirs sur les colonies et les populations colonisées. De nouvelles disciplines, les « sciences coloniales » - l’« histoire et la géographie coloniales », « la législation et l’économie coloniales » - sont enseignées dans les universités et les grandes écoles françaises. Les spécialistes de la colonisation se professionnalisent et jouent un rôle décisif dans le développement des réseaux impériaux en métropole et dans les colonies. L’analyse de la « disciplinarisation » des savoirs coloniaux permet ensuite de mettre au jour les spécificités des « sciences coloniales » : le terrain et l’objet coloniaux induisent un décentrement épistémologique, conduisant les chercheurs en sciences sociales à élaborer de nouvelles méthodes et catégories d’analyse.

Abstract

The imperial moment in the history of social sciences (1880-1910).

The years 1880-1910, which represent the height of scientism and “high imperialism”, correspond to the institutionalization of knowledge about the colonies and colonized peoples. New disciplines, the “colonial sciences” - “Imperial history and geography”, “Colonial law and economics” - were taught in French universities and “Grandes écoles”. Colonial scholars and experts were professionalized and played a decisive role in the development of imperial networks in the metropole and in the colonies. Analysis of the disciplinarization of colonial knowledge reveals the specificities of “colonial sciences” : fieldwork in and study of colonies brought about an epistemological transformation, leading scholars to create new methodologies and theories.


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 27, 2009 : Pensée coloniale 1900, p. 87-102.
Auteur(s) : SINGARAVELOU (Pierre)
Titre : Le moment « impérial » de l’histoire des sciences sociales (1880-1910)
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article157

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?