Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 26, 2008 Puissance et impuissance de la critique > Alain critique philosophe

Alain critique philosophe

vendredi 25 septembre 2015

LETERRE (Thierry)

Résumé

Il est impossible de séparer le travail critique d’Alain de la réorientation de ses intérêts à partir de sa découverte du journalisme en 1900. Il y trouve un style qui fait du philosophe universitaire qu’il est jusqu’alors un philosophe écrivain, produisant au passage un modèle de l’intellectuel dont l’influence va devenir prééminente avec Sartre. L’intérêt esthétique qui se développe chez lui à l’occasion de son engagement militaire pendant la Grande Guerre et après, dans différents ouvrages sur la musique, la sculpture, la littérature ou la peinture, fait partie de cette contestation des formes canoniques de la philosophie. La critique est chez lui une manière d’affirmer une autre manière de faire de la philosophie, pour un public élargi : en ce sens le travail critique correspond à la valeur démocratique de l’écriture. D’où une théorie de l’oeuvre comme saisie immédiate du réel et de la critique comme réponse à ce choc initial.

Abstract

Alain philosophical critic.

It is impossible to separate Alain’s critical work from the change in interests that followed his discovery of journalism in 1900. He found in journalism a new style which transformed the academic philosopher into a writer philosopher, creating a model of the French intellectual that would come into its own with Sartre. Alain’s approach to aesthetics developed while he was serving during WWI and developed after the war through different books on music, sculpture, painting or literature, to challenge the canonical forms of philosophy. To be a critique was for him another way of doing philosophy for a larger audience : to this extent, his critical work reflected the democratic value of writing. This led to a theory of art as an immediate way of seizing the world, and of criticism as the answer to this initial choc.


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 26, 2008 : Puissance et impuissance de la critique, p. 91-104.
Auteur(s) : LETERRE (Thierry)
Titre : Alain critique philosophe
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article136

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?