Revue d’histoire intellectuelle

Accueil > Sommaires > N° 24, 2006 Le syndicalisme révolutionnaire La charte d’Amiens a cent (...) > Maxime Leroy, la réforme par le syndicalisme

Maxime Leroy, la réforme par le syndicalisme

vendredi 25 septembre 2015

CHATRIOT (Alain)

Résumé

Maxime Leroy a par son œuvre proposé une descr1ption et une théorie du développement du syndicalisme français. Autour de 1900, jeune juriste atypique, il se passionne pour les différentes formes de mobilisation ouvrière. Si La coutume ouvrière, publiée en 1913, reste sans doute son livre le plus remarquable, il continue sa réflexion après la Première Guerre mondiale sur les « techniques nouvelles du syndicalisme ». Il affirme ainsi une vision du politique qui se veut d’abord syndicale.

Abstract

Maxime Leroy, reform through syndicalism
Through his work Maxime Leroy outlined both a descr1ption and a theory of French syndicalism. Around 1900, this unusual legal expert became impassioned about the different forms of working class mobilisation. If La coutume ouvrière (1913) remains without doubt his most remarkable book, after the First World War he continued to reflect upon “the new techniques of syndicalism”. He thus affirmed a vision of politics that was sought to be first and foremost syndicalist in character.


Cet article a été publié dans Mil neuf cent, n° 24, 2006 : Le syndicalisme révolutionnaire
La charte d’Amiens a cent ans, p. 73-94.
Auteur(s) : CHATRIOT (Alain)
Titre : Maxime Leroy, la réforme par le syndicalisme
Pour citer cet article : http://www.revue1900.org/spip.php?article101

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?